Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Jeunesse sans repères (Camarade Anna)

Camarade Anna : le titre du roman d'Irina Bogatyreva, le premier traduit en français, fleure bon l'époque soviétique. Et pourtant non, le livre est très actuel, portrait de la jeunesse russe d'aujourd'hui, urbaine en tous cas, et plus précisément moscovite. Ceux qui connaissent la ville ne manqueront d'ailleurs pas de se retrouver en terrain familier tellement sa description est précise et très évocatrice. A travers ses deux personnages principaux, Valia et donc Anna, l'un plutôt fataliste et doux, l'autre enragée et passéiste, l'auteure nous parle de l'absence de repères de cette jeunesse presque autiste vivant dans une société vendue au consumérisme et ne trouvant, dans le cas d'Anna, que l'idéologie communiste comme béquille pour vivre. L'histoire d'amour que vivent ces deux protagonistes est forcément singulière pour des caractères aussi différents, comme si une héroïne de Tolstoï rencontrait un garçon issu d'un roman de Tourgueniev ou de Gogol. Il y a beaucoup de finesse psychologique chez Irina Bogatyreva mais aussi de lucidité sociale sans oublier une manière très intelligente de faire progresser son intrigue avec parfois une fantaisie inattendue. A sa façon, elle est l'héritière des grands écrivains russes, avec un style limpide et un art très juste de portraitiste qui ne cherche pas à imposer de jugement en laissant le lecteur libre de faire son travail d'imagination. On a maintenant hâte de découvrir d'autres romans de cette auteure aussi précieuse que Gouzel Iakhina, dans un tout autre registre. La femme serait-elle l'avenir de la littérature russe ?

 

ppm_medias__image__2018__9782226403056-x.jpg

 

L'auteure :

images.jpg

 

Irina Bogatyreva est née en 1982 à Kazan (Russie). Elle a publié 5 livres.



14/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres